Notre mission :

Les Antennes de paix se proposent de

· capter et relayer les appels de populations aux prises avec des situations de violence et d’injustice, génératrices de conflits destructeurs voire meurtriers;

· faire mieux connaître les initiatives des artisanes et artisans de paix essentielles au devenir de ces communautés humaines : www.prixdupublicpaix.org

· utiliser les nouveaux médias pour contribuer à mieux faire connaître et aimer l’ensemble des peuples et des êtres humains :http://antennesdepaix.org/
et
www.24365p.org



11 juin 2013

PACEM IN TERRIS : héritage et projet



Montréal, le 10 juin 2013 -               

Photos de Gilles Pilette - Les conférenciers.
Plus d’une centaine de personnes ont assisté à une table ronde organisée par Pax Christi Montréal à la Librairie Paulines, à

Montréal, le 6 juin dernier. Le but de cette soirée publique était de repérer des pistes d’engagement pour la justice et la paix à l’aide d’un ouvrage que Pax Christi Montréal a récemment publié chez NOVALIS, sous la direction de Gregory Baum, avec la collaboration d’une quinzaine d’auteurEs, pour souligner le 50e anniversaire de l’encyclique de Jean XXIII. L’ouvrage est intitulé PACEM IN TERRIS - PAIX SUR LA TERRE. Relecture engagée dans le Québec d’aujourd’hui.

Spécialiste de l’enseignement social de l’Église catholique,  l’écrivain et professeur Gregory Baum a fait ressortir l’innovation théologique qu’apporte Jean XXIII dans cette encyclique, à savoir que  l’enseignement social catholique et, en particulier la préoccupation des droits humains, s’appuie sur l’Évangile ou, plus précisément, sur la solidarité de Jésus avec tous les humains. Cet enseignement social n’appartient donc plus seulement à l’ordre de la raison, mais aussi, et avant tout, à l’ordre de la foi. En conséquence, la vie spirituelle et l’engagement en solidarité avec les victimes et les exclus des systèmes économiques et politiques sont désormais indissociables.

L’historien et professeur en sciences des religions, Louis Rousseau, a souligné que cette encyclique a contribué à renouveler l’horizon symbolique qui permet au christianisme de conserver une capacité de conversation universelle avec les citoyens, croyants ou non, intéressés aux questions que posent le défi écologique et la justice sociale au 21e siècle. Le livre de Pax Christi témoigne, selon lui, de 50 ans de militance chrétienne locale et internationale d’une génération marquée par le concile Vatican II.

Tous les auteurs
C’est à un moment de vive tension dans les relations internationales que Jean XXIII a lancé un appel à la paix en faisant d’abord observer l’émergence de mouvements favorables à un monde meilleur. S’inspirant de la même démarche, ClaireDoran, spécialiste de l’éducation à la solidarité internationale,  a tenu à repérer des signes d’espoir pour contrer les menaces qui pèsent sur les droits et la démocratie en recul dans notre propre pays. À ses yeux, la mobilisation des nations autochtones, le regroupement des forces de la société civile dans des coalitions et l’appel à une nouvelle vision de la coopération internationale pointent à l’horizon comme des signes d’espérance. (Pour voir son texte, veuilliez cliquer sur son nom.)

En réponse à la demande de l’auditoire, Pax Christi Montréal se fera un plaisir de diffuser prochainement l’exposé de Claire Doran et de faire parvenir son texte à celles et ceux qui en feront la demande en s’adressant à antennesdepaix@gmail.com.

7 juin 2013

Communiqué : Participation au Réseau canadien pour l’abolition des armes nucléaires



Montréal, le 4 juin 2013   -  À l’invitation du Réseau canadien pour l’abolition des armes
nucléaires, S. Mary-Ellen Francoeur, présidente d’Antennes de paix Montréal / Pax Christi, a participé à un séminaire sur le rôle du Canada pour un monde sans armes nucléaires qui a eu lieu à Ottawa le 31 mai 2013.  
La rencontre a débuté par une communication de deux représentants du  département des Affaires extérieures qui a porté sur deux points : la participation du Canada à la Conférence d’Oslo sur les conséquences humanitaires des armes nucléaires, et les préparatifs de la prochaine Conférence d’examen du Traité de Non-Prolifération, à l’ONU.  
À titre d’invité, le professeur Lawrence Wittner, éminent historien de l’Université d’État de New York et auteur de plusieurs ouvrages sur la paix, a présenté un exposé intitulé « Moving Forward to a Nuclear-Free World »  sur l’histoire du mouvement anti-nucléaire.
Le député NPD Paul Dewar a donné des nouvelles des efforts du Conseil international des Parlementaires pour le désarmement nucléaire (PNND) et M. Alyn Ware, coordinateur mondial du PNND, a également pris la parole. Leur enthousiasme nous a donné de l’espoir.
Réunis en tables rondes, les participants au séminaire ont ensuite établi les actions à envisager avec les communautés de foi, le milieu académique, le grand public en collaboration avec les députés au Parlement.
Il reste beaucoup à faire pour la cause du désarmement nucléaire!