Notre mission :

Les Antennes de paix se proposent de

· capter et relayer les appels de populations aux prises avec des situations de violence et d’injustice, génératrices de conflits destructeurs voire meurtriers;

· faire mieux connaître les initiatives des artisanes et artisans de paix essentielles au devenir de ces communautés humaines : www.prixdupublicpaix.org

· utiliser les nouveaux médias pour contribuer à mieux faire connaître et aimer l’ensemble des peuples et des êtres humains :http://antennesdepaix.org/
et
www.24365p.org



20 septembre 2011

Campagne de coquelicots blancs

Pax Chriti, membre du collectif Échec à la guerre, appuie la campagne des coquelicots blancs.


En 1933 eut lieu en Angleterre la première campagne du coquelicot blanc, lancée par la Co-operative Women’s Guild (CWG), organisation composée de mères, veuves et amoureuses d’hommes tués dans la Première Guerre mondiale.

À la mémoire de toutes les victimes de la guerre, et pour bien marquer notre opposition aux guerres actuelles et notre volonté d’en finir avec ce fléau, PORTONS LE COQUELICOT BLANC !

Historique:


La Première Guerre mondiale avait entrainé la mort de 10 millions de soldats et d’un million et demi de civils, Quinze années plus tard, devant une nouvelle montée des tensions au niveau international, la première campagne du coquelicot blanc, fut lancée en Angleterre, en novembre 1933, par la Co-operative Womens’ Guild (CWG), Cette organisation—composée de mères, de sœurs, de veuves, et d’amoureuses d’hommes tués lors de la Première Guerre mondiale – menait un travail d’éducation sur les conditions sociales, économiques et politiques favorisant la montée de la guerre et s’opposait activement au commerce des armes dans lequel l’Angleterre jouait un rôle prépondérant. Par sa campagne, la CWG voulait non seulement commémorer toutes les victimes de la guerre, mais également proclamer son rejet de la guerre et se dissocier des commémorations faisant subtilement l’apologie de la force militaire.

Aujourd’hui, nous savons que les guerres du 20e siècle ont causé la mort de plus de 200 millions de personnes, sans parler des blessures physiques et psychologiques, et de toutes les destructions. De plus, selon de nombreuses études, les guerres des dernières décennies ont fait beaucoup plus de victimes civiles que militaires.

Alors qu’elle est entièrement axée sur la mémoire de ceux qui ont fait « le sacrifice ultime » pour leur pays, le message porté par la campagne du coquelicot rouge et les cérémonies officielles de commémoration semble donc publier le volet principal du fléau des guerres contemporaines. Alors que le Canada est toujours engagé sur deux fronts de guerre, en Afghanistan et en Libye, et alors que les dépenses militaires et « sécuritaires » croissent à un rythme effréné, la commémoration des morts passées servira à nouveau à évoquer les troupes canadiennes présentement « au combat », bref `justifier en douce les morts des dernières années et les prochaines.

À la mémoire de toutes les victimes de la guerres et pour bien marquer notre opposition aux guerres actuelles et notre volonté d’en finir avec ce fléau. PORTONS LE COQUELICOT BLANC !


Sens de la campagne:

L’histoire et le sens à donner à la campagne du coquelicot blanc sont présentés sommairement dans le document ci-joint.

Participer à la campagne du coquelicot blanc sera une action simple à poser par tous ceux et celles qui pensent, comme nous, qu’il faut en finir avec la guerre et cesser d’en accepter les faux prétextes; il s’agira d’une campagne annuelle dont nous souhaitons qu’elle offre une visibilité croissante à notre mouvement.

Notre objectif est non pas :

· d’antagoniser les vétérans, les familles de militaires et autres proches qui commémorent la perte d’êtres chers;

· ni d’opposer le port du coquelicot blanc à celui du coquelicot rouge;

mais bien :

· d’exercer notre devoir de mémoire envers toutes les victimes de la guerre, dont la très grande majorité sont des civils et non des soldats;

· de nous dissocier de la tendance des pouvoirs politiques qui saisissent l’occasion du


Pour toute question, demande ou commande de coquelicots veuillez écrire à : info@echecalaguerre.org

14 septembre 2011

Nouvelle Publication de Pax Christi International

« Nous sommes le bras solidaire de Dieu. Comment les organisations partenaires de Pax Christi en Amérique latine et aux Caraïbes vivent-elles leur spiritualité pour la paix ? »

Depuis 2010, le Secrétariat de Pax Christi International a travaillé à l’élaboration d’un cadre spirituel, éthique et théologique qui guidera le travail collectif des organisations de notre mouvement. Ce processus a déjà commencé en Amérique latine et dans les Caraïbes et les premiers résultats commencent déjà à se faire sentir.

La Coordination de Pax Christi International en Amérique latine et dans les Caraïbes, motivée par cet objectif et forte de l’engagement de haut niveau des pacifistes et de leur sensibilité, a mis sur pied une série d’ateliers (entre août 2010 et avril 2011) en vue de susciter la réflexion sur les expériences vécues par les divers partenaires sociaux et les leaders communautaires de la région.

Le processus ouvert de ces événements a permis aux participants de réaliser qu’il est possible d’exprimer et de transmettre sa spiritualité même au milieu de la violence et des conflits qu’ils rencontrent dans leur vie et au travail.

Les résultats et récits de cette fructueuse et significative expérience sont disponibles en espagnol, anglais et français dans un document intitulé : « Nous sommes le bras solidaire de Dieu : Comment les organisations partenaires de Pax Christi en Amérique latine et aux Caraïbes vivent-elles leur spiritualité de la paix ?».



6 septembre 2011

Assemblée générale 2011


L'assemblée générale d'Antennes de paix à Montréal a eu lieu en présence de plus de 20 membres et amis. Après la présentation des activités de l'année 2010-2011 et du rapport financier, nous avons discuté des différentes priorités pour l'année à venir à savoir, augmentation de notre groupe et de son rayonnement, projets avec les jeunes et avec les paroisses.

Finalement il y a eu élection d'un nouveau conseil d'administration sous la modération de Thérèse Bouchard. Plusieurs membres de l'actuel conseil ont été réélus pour un deuxième mandat: Mary Ellen Francoeur, Mansour Aswad et Ricardo Mendoza. Un nouveau membre a été élu au C.A, il s’agit de M. François Godbout (qui n’apparaît pas sur la photo), et enfin, Gisèle Turcot poursuivra son engagement comme secrétaire du C.A pour un deuxième mandat